Inédits :

Le Grand Jeu Dangereux


" Hors espoir, voici l'absolu d'espoir. "

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

L'arbre à parole

 

" Je n'ai pas d'yeux pour voir,

alors je deviendrai toutes choses."

 

Quand la raison a chaviré, la conscience a émergé.

Quand hors du sol un arbre est né.

Quand elles ont vu la sêve couler de mes racines tranchées,

ont-elles eu soif ?

 

Ont-elles vu le chemin transversal,

à travers la réalité

jusqu'au lit du réel ?

Ont-elles vu les spectres drapés de leurs souvenirs ?

 

 

Les machines humaines se sont elles éveillées ?

 

René Daumal.

 

Le Grand Jeu n4. [1932]

" Quand la raison chavire, émerge la conscience "

René Daumal.

 

 

La circulaire du Grand Jeu

Avant propos au premier numéro

Mise au point ou casse-dogme

M. Morphée empoisonneur public

Souvenir déterminant de Daumal

Liens [+][+][+]